Le “monstre sacré” du whisky français, la Celtic Whisky Compagnie, se rapproche aujourd’hui d’un autre artisan des spiritueux, La Maison Villevert, fondée par Jean-Sébastien Robicquet qui cartonne avec sa vodka Cîroc.

Les amateurs de whisky aiment son caractère délicat avec un nez floral et malté. Sa bouche où domine la fraîcheur, s’exprimant à travers des notes iodées, fruitées et légèrement vanillées. Le Single Malt Glann Ar Mor Bourbon Barrel est un « monstre sacré » dans le monde du whisky. Car ce breuvage breton a la particularité d’avoir exclusivement vieilli en fûts de Bourbon américain. Il a été embouteillé à 46° sans filtration à froid et avec sa coloration naturelle.

C’est avant tout le résultat d’une incroyable épopée. Celle d’un couple qui a décidé de se lancer dans la folle aventure du whisky avec la ferme volonté d’en produire un tel qu’il s’en faisait en Écosse jusqu’au milieu des années 1960.

«  À l’époque, les whiskies offrant une double maturation étaient rares. Seuls Balvenie et Glenmorangie étaient présents sur le marché. L’idée m’est alors venue de proposer des whiskies d’origine écossaise bénéficiant de ce type d’élevage », explique le fondateur, Jean Donnay.

En 1997, la Celtic Whisky Compagnie devient pionnière dans la double maturation et lance le 1er whisky affiné en fût de Sauternes deux ans et demi après sa création.

Très vite, elle récolte les fruits de son travail d’excellence. La Celtic Whisky Compagnie est l’une des distilleries les plus titrées de France.

La vocation de Celtic Whisky Compagnie est d’élaborer un whisky d’orge malté sans concession sur la qualité et l’authenticité.

Parmi la cinquantaine de distilleries existant en France, Celtic Whisky Compagnie est probablement la seule à regrouper sous un même toit les spécificités qui permettent d’élaborer un whisky artisanal dans la plus pure tradition : chauffe à flamme nue, distillation lente, petits alambics en forme d’oignon, fermenteurs en bois, condenseurs serpentin, affinage en fût de Bourbon et en bord de mer, non filtré à froid et conservant sa couleur naturelle.

whisky

Alors forcément, les deux whiskies maison, le  Glann Ar Mor  et Kornog, représentent aujourd’hui des volumes volontairement limités et ne sont disponibles que dans un réseau sélectif de cavistes (Lavinia, les Caves Augé, La  Maison du Whisky , etc.)

Mais pour poursuivre son développement, la Celtic Whisky Compagnie se rapproche aujourd’hui d’un autre artisan des spiritueux français, La  Maison Villevert  fondée par Jean-Sébastien Robicquet.

whisky

L’homme du Sud-Ouest s’est forgé une certaine réputation dans le secteur en lançant la vodka Cîroc en 2001 avec le groupe Diageo. Elle s’est rapidement hissée à la deuxième place des vodkas ultra-premium au monde (source IWSR).

Élaborée à partir de raisin français, elle connaît une cinquième distillation qui lui donne une texture lisse et soyeuse et un caractère frais sur des notes d’agrume.

Il faut dire que pour assurer le succès de sa vodka aux Etats-Unis, le distributeur Diageo et un partenaire local très influent: le rappeur  Puff Diddy . Succès garanti.

Dans l’usine ultramoderne de Maison Villevert à Cognac, Jean-Sébastien Robiquet prend le temps de saluer la centaine de salariés de son usine ultramoderne avant d’expliquer fièrement que «nous produisons 24 millions de caisses de Cîroc par an. »Mais pas que! Car en expert du marché des spiritueux, Jean-Sébastien Robiquet compte bien reproduire le succès de sa vodka avec son gin premium fabriqué à base de raison G’Vine lancé en 2006. Et surtout avec son nouveau produit juin, une liqueur de gin élaboré à partir de G’Vine. Une alternative raffinée au sein du marché des gins aromatisés idéale pour les cocktails comme le Spritz.

Le jeune patron veut également soigner le lancement de la Guilde du Cognac. Une collection de quatre authentiques Cognacs de Village qui proposent une découverte, non par âge ou par qualité comme les autres grands cognacs, mais à travers une approche géographique: le Village et l’Artisan Distiller dont ils sont le fruit. Une nouvelle approche marketing «qui ne devrait pas lancer indifférent dans le très traditionnel vignoble de Cognac.

Avec les deux whiskies bretons, la maison de Cognac élargit son portefeuille de spiritueux déjà bien fourni (G’Vine et Nouaison gins, June liqueur de gin, La Quintinye Vermouth Royal, La Guilde du Cognac, Excellia Tequila, etc.). De quoi en faire le premier groupe français indépendant de spiritueux.