Un été franco-français. Nos concitoyens ont très sensiblement répondu à l’appel des gouvernants qui chantent à l’envi la mélodie du « tourisme patriotique », comme l’attestent les dernières réservations et sondages. Dans un secteur qui pèse près de 7% du PIB, nos choix de vacances ne seront pas anodins… Pour cet été « à la maison », Forbes s’est entretenu avec un poids lourd de l’industrie, le groupe Kuoni, afin de passer en revue la situation. Emmanuel Foiry, PDG de l’entreprise centenaire, partage les dernières tendances.

Les professionnels du tourisme tentent de s’adapter à une situation inédite. Comment Kuoni compose avec le ‘Oui, mais’ qui prévaut autour de la relance touristique ?

On compose, hélas, en adaptant temporairement nos structures, à la très faible demande que nous connaissons depuis le début du mois de Mars. Tous nos voyages ont été annulés depuis le début du mois de Mars et nous n’envisageons aucune reprise significative, notamment pour les voyages long-courrier, avant la fin de l’année, et même, 2021. L’entreprise est donc en quasi hibernation…Nous sommes soutenus par les mesures mises en place par l’Etat et par notre puissant actionnaire, le groupe DER Touristik et sa maison mère le groupe Rewe, un leader de la distribution alimentaire en Allemagne.

Votre clientèle a-t-elle retrouvé le chemin des agences physiques et en ligne ? Quelles sont les tendances actuelles ?

Depuis la sortie du confinement nous connaissons un frémissement dans notre activité avec beaucoup de questions de la part des clients et quelques réservations pour des départs plutôt en fin d’année ou 2021. Il nous faut également gérer tous les voyages qui ont été annulés depuis le 1er Mars et que nous reportons dès que possible en accord avec nos clients. Toutes nos agences ne sont pas encore ré-ouvertes et nous privilégions de plus en plus les prises de rendez-vous ou bien encore le conseil et la vente à distance. Il y a de moins en moins besoin de se déplacer dans une agence pour préparer un voyage. Il n’y a rien à toucher, à essayer, à sentir et avec les moyens d’aujourd’hui (mail, web, zoom…) nous pouvons « vendre » à distance.

Avec l’épisode que nous venons de vivre, la croissance du digital au dépens du commerce « physique » va s’accélérer.

Le mot d’ordre de cet été est ‘Choose France’. Dans cette perspective, les régions ne ménagent pas leurs efforts pour attirer les Français à travers de nombreuses campagnes de séduction. Que pronostiquez-vous pour cet été « à la maison » ?

Pour ce qui est de l’été, le mot d’ordre de rester en France a bien été entendu, je vous le confirme. Et je n’ai rien à y redire même si cela fait concurrence à notre activité qui est d’envoyer nos concitoyens à l’étranger. N’oublions pas que la France fait depuis toujours, partie du trio de tête des pays visités au monde, avec les Etats-Unis et l’Espagne. C’est donc peu dire que notre pays offre un cadre presque parfait pour y passer des vacances franco-françaises. La France recevra très peu de touristes étrangers cette année et a contrario peu de Français iront en voyage à l’étranger cet été. Un « jeu » de vases communicants qui ne fait pas les affaires des agences de voyages et des tour-opérateurs….mais les événements nous dépassent !

©Emmanuel Foiry, PDG de Kuoni France : “Nous nous acheminons vers un été franco-français”

Aux amoureux de l’Europe : méditerranéenne, slave ou nordique, quelles sont vos destinations coups de cœur ? Et pourquoi ?

Chaque individu a ses destinations fétiches ou « coups de cœur » en fonction de ses goûts, de ses attentes, de son imaginaire, de ses lectures…bref de sa personnalité. J’ai presque envie de répondre que c’est comme les goûts et les couleurs…ça ne se discute pas ! En ce qui me concerne, je suis un amoureux de l’Islande qui fait « presque » partie de l’Europe. J’y pêche le saumon à la mouche presque tous les ans, j’y ai des amis et ce pays est « lunaire » au sens presque littéral du terme.

J’ai des attaches au Pays Basque, et l’Espagne frontalière fait également partie de mes destinations favorites. Mais si je poursuis ainsi, je vais vous citer…tous les pays d’Europe, qui reste indiscutablement le continent le plus riche en matière de destinations et de variété.

Le Vietnam, l’Ile Maurice, la Mongolie…les pays les moins impactés par la Pandémie sont promises à la certification ‘sans Covid-19’ dès cet été. Pourra-t-on se dépayser dans des contrées exotiques ?

Au moment où je vous réponds, les frontières de l’Île Maurice, du Vietnam et d’autres pays peu touchés par l’épidémie ne sont pas encore ouvertes pour les visiteurs étrangers. Et elles ne devraient pas l’être avant la fin du mois d’Août. Ces pays qui ont eu la chance d’être peu touchés par le virus ne souhaitent surtout pas « l’importer » avec la venue de visiteurs étrangers et en définitive, c’est la provenance du voyageur qui est décisive. Très clairement, la santé a pris le pas sur l’économie et les vacances de cet été seront franco-françaises ou tout à côté.

Vos conseils pour des vacances réussies ?

Comme pour les destinations, c’est à mon sens très personnel et il  y a autant de réponses que de voyageurs ou vacanciers. Bien préparer son voyage me semble être important…mais pas de trop quand même pour vous laisser une part de mystère et de découverte. Et puis, partir avec des gens qu’on aime, c’est bien souvent la meilleure assurance pour des vacances réussies.

Sur quels sujets planchez-vous au sein de Kuoni ?

Nous allons accélérer nos développements sur le Web et le digital au sens large. Le développement d’un tourisme plus responsable me parait être également un sujet sur lequel nous devons « accélérer ».